Sophrologie : les origines

La sophrologie a été créée en 1960 par le Pr. Alfonso Caycedo, médecin neuropsychiatre espagnol, afin d’étudier et d’effectuer des recherches sur la conscience en médecine.

Étymologiquement, le mot sophrologie est issu des termes grecs: “Sos” (harmonie), “Phren” (esprit, conscience) et “Logos” (étude, discours), qui signifient : “étude de la conscience en harmonie”

Caycedo a développé une méthode novatrice adaptée à la culture occidentale. Elle prend sa source dans différents courants de la philosophie occidentale – psychiatrie phénoménologique existentielle, neurologie contemporaine, psychologie occidentale, techniques d’hypnose et de relaxation. Elle est également issue de la méditation orientale – yoga indien, bouddhisme tibétain, zen japonais.

Ainsi, cette « science de la conscience » permet à chacun(e) d’aller vers la recherche de l’harmonie, de l’équilibre, de la sérénité et de la sagesse. La sophrologie améliore l’être humain par ses procédés propres permettant d’unir le corps et l’esprit, pour trouver en lui-même de nouvelles ressources et d’améliorer sa qualité de vie.

La sophrologie aujourd’hui, c’est à la fois :

  • Une discipline qui aide chacun(e) à développer une conscience sereine, au moyen d’un entrainement personnel basé sur des techniques de relaxation et d’activation du corps et de l’esprit.
  • Un entrainement du corps et de l’esprit pour développer sérénité et mieux être.

Objectifs et bienfaits de la sophrologie :

  • Elle permet de retrouver son ancrage, de lâcher prise des tensions du corps et de l’esprit par la respiration et la relaxation dynamique, la projection positive,
  • En outre, elle aide à renforcer les attitudes et valeurs positives au quotidien, tant dans les domaines personnel que professionnel,
  • D’autre part, elle participe activement à la gestion du stress et des émotions négatives, quelle que soit son origine,
  • Enfin, la sophrologie optimise les capacités au quotidien, dans le respect de l’autonomie de la personnalité de chacun.

Les éléments fondamentaux qui constituent la base de cette discipline sont les suivants:

  • La Respiration,
  • La Conscience du corps,
  • L’Orientation correcte de la pensée
  • L’Adaptabilité

sophrologie-respiration-imsophro* La Respiration

En sophrologie, la respiration est primordiale dans le processus de l’entraînement.

  • Elle est au centre de notre démarche de prise de conscience. Nous en « prenons conscience » ; nous l’invitons à être « profonde»…
  • La respiration permet ainsi la détente de chaque partie de notre corps,
  • Respirer permet d’intégrer ou de faire émerger les sensations et sentiments positifs, et de libérer l’énergie,
  • Le souffle est le lien qui garantit l’harmonie du corps et de l’esprit.

sophrologie-ancrage-imsophro* Le Corps

Tout passe par le corps et son ancrage ! Tout comme nos pieds sont reliés à notre tête, la conquête de notre esprit passe d’abord par celle de la conscience du corps.

En effet, si  nous existons « là-haut », dans notre cerveau, nos  pensées, c’est parce que nous avons des pieds…

De la même façon, l’arbre ne pourrait avoir de branches ni de feuilles s’il n’avait pas de racines solidement ancrées dans la terre !

conscience-sophrologie-imsophro* L’orientation correcte de la pensée

Nous commençons par découvrir cette rencontre du corps et de l’esprit. Puis nous allons les conquérir par la répétition de cette « vivance » – la répétition crée l’ancrage !. Enfin, nous pouvons transformer notre conscience.

En effet, celui ou celle qui répète cette rencontre et cette vivance voit davantage de choses et va plus loin que les autres. En particulier grâce notre plasticité cérébrale qui génère de nouvelles connexions neurologiques !

adaptabilite-imsophro* L’adaptabilité

Ce principe essentiel en sophrologie se définit par la capacité à conserver un point de vue positif, à gérer le stress et réagir avec créativité aux changements et aux nouvelles situations. Le principe d’adaptabilité est donc la facilitation du processus de changement  quant aux difficultés communément rencontrées.

Dans ma pratique de sophrologue, cela signifie que je m’adapte à vous, à votre rythme et à votre réalité objective. Mon but est de vous proposer et vous transmettre les techniques sophrologiques les plus appropriées au moment.

Ce processus “découverte – conquête – transformation” s’obtient en respectant les principes suivants :

  • Sans faire intervenir nos préjugés – ce qu’on appelle “l’épochè” (mot grec qui désigne la suspension du jugement)
  • Sans tomber dans les interprétations,
  • Avec un nouveau regard, comme si c’était la première fois.

De plus, une pratique régulière favorise le développement de la perception positive de notre corps, de notre esprit, de nos états émotionnels et de nos valeurs personnelles.

Cette découverte progressive permet une transformation positive de notre attitude, envers nous-mêmes et envers les autres.

Domaines d’application de la sophrologie

* Pour votre corps :

  • Faire la paix avec votre corps
  • Avoir un sommeil réparateur
  • Modifier votre comportement alimentaire
  • Apprivoiser et canaliser la douleur
  • Accompagner les soins et la convalescence

* Pour votre mental et votre esprit :

  • Avoir confiance en vous
  • Favoriser votre réussite
  • Optimiser l’apprentissage, préparer vos examens
  • Être serein(e) sur votre lieu de travail
  • Apprivoiser vos émotions
  • Vous préparer à une situation à venir
  • Accompagner un changement de vie

* Pour votre couple :

  • Masculin – Féminin / Couple intérieur
  • Vie intime

* Pour votre famille :

  • Vivre votre maternité
  • Enfance : grandir sereinement
  • Adolescence : la traverser paisiblement

Comment se déroule une séance ?

La séance peut être pratiquée soit allongé, assis ou debout, quel que soit l’état physique ou mental du patient, dans la limite des possibilités de communication.

Une séance dure environ 1 heure et se déroule en 3 phases :

  1. En premier lieu, une phase d’écoute et d’échanges, pour identifier les besoins, cibler les objectifs et en cours de suivi, et faire le point sur l’entrainement personnel.  Puis elle est suivie d’une information sur le contenu de la pratique,
  1. Ensuite, une phase dédiée à la pratique elle-même. Le plus souvent, le sophrologue réalise la séance en même temps que vous et vous guide dans son déroulement.
  1. Et enfin, un temps d’échange libre sur le vécu de la pratique, afin d’en extraire les points essentiels et adapter ainsi les séances suivantes.

D’autre part, il est intéressant et recommandé pour chaque patient de noter par écrit, de manière personnelle, ses propres vécus à l’issue de la pratique.

Au final, la démarche sophrologique privilégie avant tout l’expérience vécue et l’autonomie. Le sophrologue va guider l’apprentissage des techniques et méthodes qui pourront ensuite être utilisées de façon autonome par chacun(e) dans sa vie quotidienne.

« Toute action positive sur une partie de la conscience
se répercute sur la totalité de l’être 
»
Dr Alfonso Caycedo

Mise en garde :

En aucun cas la Sophrologie ne se substitue à un traitement médical. En effet, si vous suivez un traitement médical, la sophrologie interviendra en complément, d’autant plus que ses champs d’applications sont vastes. N’interrompez jamais votre traitement sans avis de votre médecin. La Sophrologie a certes des effets thérapeutiques, mais ne remplace pas une thérapie.

PRISE EN CHARGE PAR LES MUTUELLES

A l’heure actuelle, de nombreux organismes œuvrent pour faire reconnaitre cette méthode et favoriser du même coup son développement et son insertion dans les différents secteurs de la santé.

En effet, de nombreuses mutuelles ont bien compris que proposer le remboursement de la sophrologie était un argument commercial fort. C’est ainsi que plusieurs d’entre elles proposent un forfait annuel. D’autres en revanche proposent un remboursement partiel des séances avec plafond annuel, ou un remboursement total d’un nombre de séances limité.

Il faut savoir que la démarche pour le remboursement est la même que chez les ostéopathes. En effet à l’issue des séances, votre sophrologue édite une facture précisant ses coordonnées administratives et le prix pratiqué. Ensuite, il vous suffit de la transmettre à votre mutuelle et d’attendre le remboursement.

Il est à noter que ce remboursement ne peut s’effectuer que sur la base de séances individuelles, car elles sont construites dans une optique thérapeutique et non dans le cadre d’entrainements de groupe.

Pour voir la liste des mutuelles, c’est ici

Cette politique de remboursement vient confirmer les effets positifs de la sophrologie. Il est en effet fréquemment observé que les personnes pratiquant cette méthode sont beaucoup moins consommatrices de prestations médicales et de médicaments.

On peut donc supposer qu’ils sont en meilleure santé. Ceci peut notamment s’expliquer au sujet du stress. Il est avéré en effet que le stress est un facteur immuno-déprimant, c’est-à-dire qu’il a tendance à affaiblir les défenses immunitaires.

La sophrologie étant dans son essence même une pratique anti-stress, elle permet ainsi d’empêcher l’immunité de s’affaiblir et de vous défendre contre de nombreuses petites maladies.

S’il y a moins de stress, cela signifie aussi moins d’anxiolytiques, moins d’antidépresseurs, moins de somnifères… Tout autant de médicaments coûteux pour les mutuelles et la sécurité sociale, dont la consommation peut être diminuée par une pratique régulière en sophrologie.